"Le PS est favorable à l'arc-en-ciel et ne s'en est jamais caché. Nous souhaitons pouvoir mener une coalition au niveau fédéral qui correspond aux attentes des électeurs", a ajouté Rudi Vervoort. "On n'en est plus à imaginer des hypothèses. On est rentré dans le dur de la formation d'un gouvernement. Aujourd'hui, il y a un chemin qui s'ouvre et il faut pouvoir l'emprunter", a-t-il poursuivi. Interrogé par ailleurs sur les protestations du secteur culturel flamand, confronté aux coupes claires du gouvernement, le ministre-président bruxellois a regretté que le nord du pays se replie sur lui-même. "La Flandre est en train de se refermer sur elle, ce qui va à l'encontre du modèle bruxellois. Je l'ai vu durant les négociations, les Flamands de Bruxelles ont une tout autre vision du monde que celle de la N-VA", a-t-il conclu. (Belga)

"Le PS est favorable à l'arc-en-ciel et ne s'en est jamais caché. Nous souhaitons pouvoir mener une coalition au niveau fédéral qui correspond aux attentes des électeurs", a ajouté Rudi Vervoort. "On n'en est plus à imaginer des hypothèses. On est rentré dans le dur de la formation d'un gouvernement. Aujourd'hui, il y a un chemin qui s'ouvre et il faut pouvoir l'emprunter", a-t-il poursuivi. Interrogé par ailleurs sur les protestations du secteur culturel flamand, confronté aux coupes claires du gouvernement, le ministre-président bruxellois a regretté que le nord du pays se replie sur lui-même. "La Flandre est en train de se refermer sur elle, ce qui va à l'encontre du modèle bruxellois. Je l'ai vu durant les négociations, les Flamands de Bruxelles ont une tout autre vision du monde que celle de la N-VA", a-t-il conclu. (Belga)