"On connaît l'histoire. Il est toujours difficile de lire dans le jeu de Bart De Wever, ce qui est plutôt sa marque de fabrique", a ajouté M. Vervoort selon qui la légitimité du président de la N-VA s'est par ailleurs "largement étiolée au fil du temps". "On a toujours l'impression qu'il rajoute une petite couche pour remettre un peu de brouillard dans le processus et se dire que cette crise peut se poursuivre indéfiniment, ce qui peut-être, d'une certaine manière, l'arrange", a poursuivi le ministre-président bruxellois. "Aujourd'hui, c'est aux préformateurs à prendre une série d'initiatives, à moins qu'ils ne servent à rien et qu'ils ne soient que des paravents. Les uns et les autres ont été suffisamment clairs quant à leurs intentions", a conclu Rudi Vervoort. (Belga)

"On connaît l'histoire. Il est toujours difficile de lire dans le jeu de Bart De Wever, ce qui est plutôt sa marque de fabrique", a ajouté M. Vervoort selon qui la légitimité du président de la N-VA s'est par ailleurs "largement étiolée au fil du temps". "On a toujours l'impression qu'il rajoute une petite couche pour remettre un peu de brouillard dans le processus et se dire que cette crise peut se poursuivre indéfiniment, ce qui peut-être, d'une certaine manière, l'arrange", a poursuivi le ministre-président bruxellois. "Aujourd'hui, c'est aux préformateurs à prendre une série d'initiatives, à moins qu'ils ne servent à rien et qu'ils ne soient que des paravents. Les uns et les autres ont été suffisamment clairs quant à leurs intentions", a conclu Rudi Vervoort. (Belga)