"Nous pouvons prendre des positions plus affirmées", a déclaré l'attaquant de Chelsea à CNN Sport. "Certes, on met le genou à terre et tout le monde applaudit mais parfois, après le match, il y a encore eu une insulte", a ajouté le Diable Rouge. Lukaku aimerait que les joueurs influents et les patrons des réseaux sociaux et d'autres acteurs se réunissent pour s'attaquer au racisme sur leurs réseaux. "Le capitaine et quatre ou cinq joueurs à forte personnalité de chaque équipe devraient rencontrer les patrons d'Instagram, les gouvernements, la Fédération anglaise de football (FA), l'association des footballeurs professionnels (PFA), pour discuter de cette situation", a précisé le Belge. Romelu Lukaku s'exprimait à l'occasion du lancement par son club d'un concours de photographie baptisé "Non à la haine" (No to Hate), qui propose aux supporteurs du monde entier d'envoyer leurs photos pour montrer leur diversité. (Belga)

"Nous pouvons prendre des positions plus affirmées", a déclaré l'attaquant de Chelsea à CNN Sport. "Certes, on met le genou à terre et tout le monde applaudit mais parfois, après le match, il y a encore eu une insulte", a ajouté le Diable Rouge. Lukaku aimerait que les joueurs influents et les patrons des réseaux sociaux et d'autres acteurs se réunissent pour s'attaquer au racisme sur leurs réseaux. "Le capitaine et quatre ou cinq joueurs à forte personnalité de chaque équipe devraient rencontrer les patrons d'Instagram, les gouvernements, la Fédération anglaise de football (FA), l'association des footballeurs professionnels (PFA), pour discuter de cette situation", a précisé le Belge. Romelu Lukaku s'exprimait à l'occasion du lancement par son club d'un concours de photographie baptisé "Non à la haine" (No to Hate), qui propose aux supporteurs du monde entier d'envoyer leurs photos pour montrer leur diversité. (Belga)