Pour les chrétiens démocrates flamands, un retour sur l'âge de la pension ou l'octroi d'une indemnité aux travailleurs du privé qui démissionnent sont des propositions tout bonnement inacceptables. "Quand ces mesures seront répercutées en Flandre, je pense qu'on sera arrivé au bout du rouleau", a-t-il estimé. Par ailleurs, les discussions sur l'IVG menées actuellement à la Chambre ont également du mal à passer du côté du CD&V alors que les partis d'une éventuelle coalition arc-en-ciel, soutenus par la PTB, font cause commune pour réformer la loi sur l'avortement. Dans ce contexte, c'est à la N-VA, désormais, de prendre l'initiative pour former un gouvernement fédéral, a poursuivi Pieter De Crem, une piste également évoquée par la presse flamande ce vendredi. Dans les rangs de la N-VA, on rappelle toutefois que la mission de Paul Magnette a été prolongée jusqu'au 9 décembre. (Belga)