"En toute transparence et avec volonté, nous allons présenter à l'ensemble des parlementaires wallons et de la FWB un programme qui peut constituer un début de solution. En espérant que certains nous rejoindront", a précisé Elio Di Rupo. Au sud du pays, le PS et Ecolo ne disposent en effet pas, à eux seuls, d'une majorité. "Beaucoup de choses ont été dites au cours de ces 2 journées de consultations. Elles seront utiles pour déployer la Wallonie dans les 5 prochaines années", a enchaîné le co-président d'Ecolo, Jean-Marc Nollet, selon qui "une bonne petite semaine" sera désormais nécessaire pour intégrer l'ensemble de ces contributions à la note des négociateurs. Une fois remaniée, celle-ci sera présentée aux députés wallons et de la FWB afin de voir qui pourrait les soutenir. Or, on sait que le PTB et le cdH ont déjà fermé la porte. "Les gens peuvent changer de position", a toutefois estimé M. Nollet en rappelant que ces lignes directrices sont "des axes structurants; pas encore des déclarations de politique régionale et communautaire". En d'autres mots, ce "socle" resterait en partie négociable. (Belga)

"En toute transparence et avec volonté, nous allons présenter à l'ensemble des parlementaires wallons et de la FWB un programme qui peut constituer un début de solution. En espérant que certains nous rejoindront", a précisé Elio Di Rupo. Au sud du pays, le PS et Ecolo ne disposent en effet pas, à eux seuls, d'une majorité. "Beaucoup de choses ont été dites au cours de ces 2 journées de consultations. Elles seront utiles pour déployer la Wallonie dans les 5 prochaines années", a enchaîné le co-président d'Ecolo, Jean-Marc Nollet, selon qui "une bonne petite semaine" sera désormais nécessaire pour intégrer l'ensemble de ces contributions à la note des négociateurs. Une fois remaniée, celle-ci sera présentée aux députés wallons et de la FWB afin de voir qui pourrait les soutenir. Or, on sait que le PTB et le cdH ont déjà fermé la porte. "Les gens peuvent changer de position", a toutefois estimé M. Nollet en rappelant que ces lignes directrices sont "des axes structurants; pas encore des déclarations de politique régionale et communautaire". En d'autres mots, ce "socle" resterait en partie négociable. (Belga)