Une première sortie de deux femmes astronautes, Christina Koch et Anne McClain, avait été programmée en mars, mais la Nasa avait dû l'annuler quatre jours avant, faute d'avoir deux combinaisons de la bonne taille prêtes à l'emploi. La sortie de vendredi a officiellement commencé à 11h38 GMT (13h38 HB) et devrait durer plusieurs heures, dans le but de changer une unité de recharge des batteries tombée en panne le week-end dernier. "Christina, tu peux sortir du sas", a annoncé depuis le centre de contrôle au sol à Houston l'astronaute Stephanie Wilson. Puis Christina Koch est lentement sortie en flottant. "HAP est sec", a-t-elle confirmé après avoir vérifié que l'intérieur de son casque n'avait pas de fuite d'eau. "J'avance...", a dit derrière elle Jessica Meir, arrivée le mois dernier à bord de l'ISS, avant de sortir à son tour. Le couac de mars avait provoqué une volée de critiques, Hillary Clinton tweetant un lapidaire "Faites une autre combinaison". La Nasa avait tout prévu cette fois et les deux femmes sont sorties comme annoncé dans leurs encombrantes combinaisons, à 400 km au-dessus de la Terre, filant en orbite à une vitesse de huit kilomètres par seconde. Depuis le début de l'ISS en 1998, 220 sorties spatiales avaient été faites par des astronautes de toutes nationalités, en majorité américains. Mais seules 13 Américaines, dont Christina Koch, et une Russe avaient jusqu'à présent "marché" dans le vide. Jessica Meir est devenue la quinzième. L'espace a longtemps été réservée aux hommes. À la Nasa, tous les premiers astronautes étaient des pilotes militaires, des hommes. La première femme dans l'espace fut la Russe Valentina Terechkova, en 1963. (Belga)