"A cause du nouveau variant plus contagieux Omicron, les autorités sanitaires danoises ont décidé d'avancer la troisième dose pour toutes les personnes âgées de 40 ans et plus, afin qu'elles reçoivent le vaccin quatre mois et demi après leur deuxième dose", contre six mois jusqu'à présent, a annoncé l'Agence nationale de santé. En réduisant l'intervalle de la dose de rappel, "nous pourrons entrer dans l'hiver avec une meilleure protection pour les personnes présentant un risque accru de maladie grave et une immunité accrue au sein de la population", a défendu son directeur Søren Brostrøm dans un communiqué. Le Royaume-Uni avait annoncé dimanche soir l'accélération de la dose de rappel, ouverte à tous les plus de 18 ans avant le Nouvel an. Derrière le Royaume-Uni, le Danemark est le pays du monde à avoir détecté le plus de cas d'Omicron sur son sol, les deux pays étant très efficaces en matière de séquençage afin de détecter rapidement les variants. Dimanche, 2.471 cas d'Omicron avaient été répertoriés dans le royaume de 5,8 millions d'habitants, où 80,6% des plus de cinq ans ont déjà reçu deux doses de vaccins. Le variant Omicron semble se propager plus vite que le variant Delta, provoquer des symptômes moins sévères et rendre les vaccins moins efficaces, a indiqué dimanche l'OMS, soulignant que les données restent très parcellaires. Face à la recrudescence des cas, le Danemark a réintroduit la semaine dernière de nouvelles restrictions avec la fermeture des écoles et collèges, la réduction de la vie nocturne et la généralisation du télétravail. (Belga)

"A cause du nouveau variant plus contagieux Omicron, les autorités sanitaires danoises ont décidé d'avancer la troisième dose pour toutes les personnes âgées de 40 ans et plus, afin qu'elles reçoivent le vaccin quatre mois et demi après leur deuxième dose", contre six mois jusqu'à présent, a annoncé l'Agence nationale de santé. En réduisant l'intervalle de la dose de rappel, "nous pourrons entrer dans l'hiver avec une meilleure protection pour les personnes présentant un risque accru de maladie grave et une immunité accrue au sein de la population", a défendu son directeur Søren Brostrøm dans un communiqué. Le Royaume-Uni avait annoncé dimanche soir l'accélération de la dose de rappel, ouverte à tous les plus de 18 ans avant le Nouvel an. Derrière le Royaume-Uni, le Danemark est le pays du monde à avoir détecté le plus de cas d'Omicron sur son sol, les deux pays étant très efficaces en matière de séquençage afin de détecter rapidement les variants. Dimanche, 2.471 cas d'Omicron avaient été répertoriés dans le royaume de 5,8 millions d'habitants, où 80,6% des plus de cinq ans ont déjà reçu deux doses de vaccins. Le variant Omicron semble se propager plus vite que le variant Delta, provoquer des symptômes moins sévères et rendre les vaccins moins efficaces, a indiqué dimanche l'OMS, soulignant que les données restent très parcellaires. Face à la recrudescence des cas, le Danemark a réintroduit la semaine dernière de nouvelles restrictions avec la fermeture des écoles et collèges, la réduction de la vie nocturne et la généralisation du télétravail. (Belga)