Pour Alain Courtois, le parc, où séjournent et circulent de nombreuses personnes en situation de précarité, parmi lesquelles des migrants en transit, doit pouvoir redevenir un lieu de délassement pour les riverains. L'agression lundi d'un policier bruxellois est la goutte qui a fait déborder le vase, indique-t-il. L'échevin réformateur demande à la Régie des bâtiments - sous la tutelle du ministre Jan Jambon - qu'elle propose un bâtiment en dehors d'une zone densément peuplée, permettant un accueil décent des personnes en séjour illégal. L'échevin Open Vld Els Ampe appuie la démarche de son collègue. Dans le Laatste Nieuws, elle estime qu'il revient au secrétaire d'État à l'Asile et aux Migrations Theo Francken de résoudre le problème. "Si à l'époque Maggie De Block a pu le faire, monsieur Francken le pourrait aussi, non? La coupe est pleine, il est temps qu'il y ait une politique", assène-t-elle. (Belga)

Pour Alain Courtois, le parc, où séjournent et circulent de nombreuses personnes en situation de précarité, parmi lesquelles des migrants en transit, doit pouvoir redevenir un lieu de délassement pour les riverains. L'agression lundi d'un policier bruxellois est la goutte qui a fait déborder le vase, indique-t-il. L'échevin réformateur demande à la Régie des bâtiments - sous la tutelle du ministre Jan Jambon - qu'elle propose un bâtiment en dehors d'une zone densément peuplée, permettant un accueil décent des personnes en séjour illégal. L'échevin Open Vld Els Ampe appuie la démarche de son collègue. Dans le Laatste Nieuws, elle estime qu'il revient au secrétaire d'État à l'Asile et aux Migrations Theo Francken de résoudre le problème. "Si à l'époque Maggie De Block a pu le faire, monsieur Francken le pourrait aussi, non? La coupe est pleine, il est temps qu'il y ait une politique", assène-t-elle. (Belga)