A lire aussi : Razzia scientifique sur les légumes du potager pollué de Bressoux

Des groupes de travail ont été constitués afin de mener des études complémentaires, a précisé vendredi Stéphanie Christiane, directrice-gérante de la société de logements Le Logis Social, propriétaire du site sur lequel est établi le potager.

Ce potager communautaire, situé sur le plateau du Bouhay à Bressoux, est le plus grand de Wallonie et est cultivé par des citoyens depuis près d'un siècle. Les prélèvements de sol ont révélé la présence de diverses substances, principalement du plomb et de l'arsenic mais aussi du mercure ou du zinc. L'analyse des fruits et légumes qui y sont cultivés a révélé que huit légumes sur dix présentaient des taux de plomb très largement en dessous de la limite autorisée. Seuls les salades et les choux présentaient des taux de contamination au plomb supérieurs à la norme maximale autorisée.

Lors du conseil communal de Liège en septembre dernier, Jean-Pierre Hupkens, échevin de l'Urbanisme, avait précisé qu'il avait été émis pour consigne de ne pas consommer les fruits et légumes cultivés dans ce potager. Au cours d'une réunion qui a rassemblé jeudi des experts et les divers acteurs concernés par cette pollution, la recommandation de ne consommer aucun produit provenant de ces parcelles a été renouvelée.

"Il est également déconseillé d'emmener de jeunes enfants sur le site", souligne la directrice-gérante du Logis Social. "Des groupes de travail ont été constitués afin de mener des études complémentaires et d'obtenir une estimation des risques sur la santé des jardiniers."

La situation sera exposée aux personnes qui cultivent les parcelles lors d'une réunion début novembre.

A lire aussi : Razzia scientifique sur les légumes du potager pollué de BressouxDes groupes de travail ont été constitués afin de mener des études complémentaires, a précisé vendredi Stéphanie Christiane, directrice-gérante de la société de logements Le Logis Social, propriétaire du site sur lequel est établi le potager.Ce potager communautaire, situé sur le plateau du Bouhay à Bressoux, est le plus grand de Wallonie et est cultivé par des citoyens depuis près d'un siècle. Les prélèvements de sol ont révélé la présence de diverses substances, principalement du plomb et de l'arsenic mais aussi du mercure ou du zinc. L'analyse des fruits et légumes qui y sont cultivés a révélé que huit légumes sur dix présentaient des taux de plomb très largement en dessous de la limite autorisée. Seuls les salades et les choux présentaient des taux de contamination au plomb supérieurs à la norme maximale autorisée. Lors du conseil communal de Liège en septembre dernier, Jean-Pierre Hupkens, échevin de l'Urbanisme, avait précisé qu'il avait été émis pour consigne de ne pas consommer les fruits et légumes cultivés dans ce potager. Au cours d'une réunion qui a rassemblé jeudi des experts et les divers acteurs concernés par cette pollution, la recommandation de ne consommer aucun produit provenant de ces parcelles a été renouvelée. "Il est également déconseillé d'emmener de jeunes enfants sur le site", souligne la directrice-gérante du Logis Social. "Des groupes de travail ont été constitués afin de mener des études complémentaires et d'obtenir une estimation des risques sur la santé des jardiniers." La situation sera exposée aux personnes qui cultivent les parcelles lors d'une réunion début novembre.