"Considérant la discrimination systématique dont sont victimes les Rohingyas (...) les tortures ou mauvais traitements (...) les déplacements forcés et la destruction systématique des villages (...) est-ce que quelqu'un peut nier la présence possible d'éléments de génocide ? ", a demandé Zeid Ra'ad Al Hussein lors d'une réunion à Genève du Conseil des droits de l'homme. (Belga)

"Considérant la discrimination systématique dont sont victimes les Rohingyas (...) les tortures ou mauvais traitements (...) les déplacements forcés et la destruction systématique des villages (...) est-ce que quelqu'un peut nier la présence possible d'éléments de génocide ? ", a demandé Zeid Ra'ad Al Hussein lors d'une réunion à Genève du Conseil des droits de l'homme. (Belga)