Selon No Télé, il se pourrait que la déconstruction ne soit pas totalement terminée dans les temps impartis, soit lundi soir. "En fin de journée, l'arche latérale en rive droite sera démontée et on commencera l'arche latérale gauche. On va travailler encore ce lundi et on fera le point en cours de journée pour voir où on en est exactement", a expliqué dimanche l'inspecteur général du SPW, Christophe Vanmuyssen. "En tout cas il n'est pas question de prendre des mesures d'accélération au détriment du travail à réaliser. Donc, si on remarque qu'on a un retard ce lundi fin de journée, on prolongera l'arrêt de navigation". Dimanche, de nombreux curieux étaient encore présents sur le chantier pour regarder la grue démonter le Pont des Trous dont on rappelle que seules les deux tours sont médiévales. Celles-ci ne seront donc pas démontées. Les arches ont été reconstruites après la dernière guerre. No Télé rappelle aussi que, à la demande de l'AWAP, l'Agence Wallonne du Patrimoine, le monument fait l'objet d'une modélisation en 3D qui est en voie de finalisation. Le travail est réalisé par un bureau de dessin basé à Ath. Si les arches du Pont des Trous, édifice militaire médiéval, sont déconstruites, c'est pour le reconstruire avec une arche centrale plus large. Le but étant de faire passer les bateaux à gros tonnage dans le cadre du projet canal Seine-Europe, visant à relier le port du Havre au Bénélux. (Belga)