Ses attentes concernent notamment les infrastructures dont plusieurs sont, selon lui délabrées. Le SLFP admet que les travaux sont lancés depuis la précédente législature et que cela s'accélère, mais il n'en demeure pas moins, selon lui, qu'il y a encore énormément de travaux à effectuer, alors que d'autres fonctionnaires bruxellois sont logés à bien meilleure enseigne. Le délégué SLFP Eric Labourdette estime qu'il est devenu "obligatoire de construire un nouvel Etat-major, l'actuel étant trop petit, inadapté aux besoins des pompiers d'une Région comme celle de Bruxelles, y compris en raison du carcan qui leur est imposé en termes de mobilité dans ses abords immédiats. Le SLFP a par ailleurs rappelé que le plan du personnel 2020 n'était toujours pas approuvé par le gouvernement régional "qui semble l'avoir mis sur 'pause'". Concernant la situation des éventuelles promotions et des évaluations pour Ie personnel du SIAMU, les procédures de promotions ont été initiées au conseil de direction, elles sont en cours de construction au département préparation, en collaboration avec l'Ecole du Feu. Pour cause du nouveau coronavirus, les formations relatives aux évaluations ont pris du retard, mais elles seront reprises, pour les membres du personnel tant opérationnel qu'administratif, mais le Covid-19 n'explique pas tout, juge le syndicat. En ce qui concerne l'organisation du déménagement du 112 et du dispatching ambulances à l'horizon décembre 2020, le syndicat reproche à Pascal Smet de nier l'existence d'un problème de parking et de ne pas respecter les promesses politiques de ne pas entamer ce déménagement tant que toutes les balises ne sont pas au vert. Il dit constater également des contradictions dans ce dossier en ce compris sur la question de savoir qui, précisément déménagera. "L'ensemble des représentants du personnel s'y oppose de même que la direction du SIAMU", soutient-il. (Belga)

Ses attentes concernent notamment les infrastructures dont plusieurs sont, selon lui délabrées. Le SLFP admet que les travaux sont lancés depuis la précédente législature et que cela s'accélère, mais il n'en demeure pas moins, selon lui, qu'il y a encore énormément de travaux à effectuer, alors que d'autres fonctionnaires bruxellois sont logés à bien meilleure enseigne. Le délégué SLFP Eric Labourdette estime qu'il est devenu "obligatoire de construire un nouvel Etat-major, l'actuel étant trop petit, inadapté aux besoins des pompiers d'une Région comme celle de Bruxelles, y compris en raison du carcan qui leur est imposé en termes de mobilité dans ses abords immédiats. Le SLFP a par ailleurs rappelé que le plan du personnel 2020 n'était toujours pas approuvé par le gouvernement régional "qui semble l'avoir mis sur 'pause'". Concernant la situation des éventuelles promotions et des évaluations pour Ie personnel du SIAMU, les procédures de promotions ont été initiées au conseil de direction, elles sont en cours de construction au département préparation, en collaboration avec l'Ecole du Feu. Pour cause du nouveau coronavirus, les formations relatives aux évaluations ont pris du retard, mais elles seront reprises, pour les membres du personnel tant opérationnel qu'administratif, mais le Covid-19 n'explique pas tout, juge le syndicat. En ce qui concerne l'organisation du déménagement du 112 et du dispatching ambulances à l'horizon décembre 2020, le syndicat reproche à Pascal Smet de nier l'existence d'un problème de parking et de ne pas respecter les promesses politiques de ne pas entamer ce déménagement tant que toutes les balises ne sont pas au vert. Il dit constater également des contradictions dans ce dossier en ce compris sur la question de savoir qui, précisément déménagera. "L'ensemble des représentants du personnel s'y oppose de même que la direction du SIAMU", soutient-il. (Belga)