Quelque 4.500 militaires américains y sont déjà stationnés par rotations. Cet accord intervient alors que le président Donald Trump, en froid avec l'Allemagne, veut fortement y réduire la présence militaire américaine, en déplaçant notamment des troupes dans les pays de l'Est et en Belgique. Au cinquième et dernier jour de sa tournée en Europe centrale et de l'Est, le secrétaire d'Etat a également été reçu par le président polonais, Andrzej Duda. Avant la Pologne, le chef de la diplomatie américaine s'est rendu en République tchèque, en Slovénie et en Autriche. Il s'agit du troisième voyage à l'étranger de M. Pompeo depuis le début de l'épidémie de coronavirus. (Belga)

Quelque 4.500 militaires américains y sont déjà stationnés par rotations. Cet accord intervient alors que le président Donald Trump, en froid avec l'Allemagne, veut fortement y réduire la présence militaire américaine, en déplaçant notamment des troupes dans les pays de l'Est et en Belgique. Au cinquième et dernier jour de sa tournée en Europe centrale et de l'Est, le secrétaire d'Etat a également été reçu par le président polonais, Andrzej Duda. Avant la Pologne, le chef de la diplomatie américaine s'est rendu en République tchèque, en Slovénie et en Autriche. Il s'agit du troisième voyage à l'étranger de M. Pompeo depuis le début de l'épidémie de coronavirus. (Belga)