Mike Pompeo a salué les récentes élections, qui ont vu les partis pro-démocratie obtenir une écrasante majorité. Le diplomate a appelé la Chine à respecter la démocratie à Hong Kong, ainsi que ses engagements internationaux antérieurs. Il a condamné Pékin pour son traitement de la minorité ouïghoure, appelant à la libération des prisonniers "injustement détenus". Il a affirmé qu'il pourrait y avoir jusqu'à un million de personnes dans les camps. Le Congrès américain a adopté des mesures en faveur des manifestants à Hong Kong, notamment l'une qui restreint la vente d'armes comme des gaz lacrymogènes ou des balles en caoutchouc à la police hongkongaise. Ces documents attendent encore sur le bureau du président américain pour être signés ou rejetés. La Chine a mis en garde, appelant Donald Trump à opposer son véto à ces mesures. Le ministre chinois des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur américain à Pékin pour lui transmettre "une ferme protestation". Quoiqu'il en soit, les résolutions ont passé l'épreuve du Congrès avec une majorité écrasante, qui pourrait outrepasser un véto présidentiel. (Belga)

Mike Pompeo a salué les récentes élections, qui ont vu les partis pro-démocratie obtenir une écrasante majorité. Le diplomate a appelé la Chine à respecter la démocratie à Hong Kong, ainsi que ses engagements internationaux antérieurs. Il a condamné Pékin pour son traitement de la minorité ouïghoure, appelant à la libération des prisonniers "injustement détenus". Il a affirmé qu'il pourrait y avoir jusqu'à un million de personnes dans les camps. Le Congrès américain a adopté des mesures en faveur des manifestants à Hong Kong, notamment l'une qui restreint la vente d'armes comme des gaz lacrymogènes ou des balles en caoutchouc à la police hongkongaise. Ces documents attendent encore sur le bureau du président américain pour être signés ou rejetés. La Chine a mis en garde, appelant Donald Trump à opposer son véto à ces mesures. Le ministre chinois des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur américain à Pékin pour lui transmettre "une ferme protestation". Quoiqu'il en soit, les résolutions ont passé l'épreuve du Congrès avec une majorité écrasante, qui pourrait outrepasser un véto présidentiel. (Belga)