Le projet devra être voté par le nouveau parlement issu des élections parlementaires d'octobre où les conservateurs nationalistes ont gardé la majorité et devraient soutenir ce texte adopté par le cabinet de Mateusz Morawiecki, lui-même officiellement désigné jeudi à sa propre succession. La hausse, dénoncée aussitôt par des représentants du secteur des spiritueux, concernerait notamment "l'alcool éthylique, la bière, le vin et ses dérivés, les semi-produits, les produits contenant du tabac et le tabac brut", selon le texte. "Nous sommes surpris par l'ampleur de la nouvelle hausse. Elle n'a fait l'objet d'aucune consultation, ni n'a été annoncée" avant, a regretté Witold Wlodarczyk, le chef de l'association du patronat des spiritueux ZPPPS, cité par l'agence PAP. Selon les estimations gouvernementales, cette hausse devrait générer environ 1,7 milliard de zlotys (400 M EUR) de recettes supplémentaires alors que le gouvernement est en quête de ressources pour pouvoir financer les onéreuses promesses de transferts sociaux faites par les conservateurs lors de la campagne électorale. Un Polonais adulte moyen a consommé 9,55 litres d'alcool pur en 2018, selon l'Agence nationale PARPA chargée d'études sur l'alcoolisme en Pologne. Selon des experts médicaux, ce taux continue à monter et dépasse déjà la barre des 10 litres. (Belga)