Les émissions de particules primaires (par exemple les suies de diesel ou les particules provenant de la combustion du bois) et de précurseurs de particules secondaires, combinées à des conditions météorologiques défavorables (peu ou pas de vent, atmosphère stable), sont à l'origine des fortes concentrations de particules, précise un communiqué. Les conditions météorologiques resteront défavorables samedi. Cette situation peut entraîner des symptômes tels qu'une diminution des fonctions respiratoires ou une augmentation des maladies respiratoires. Les autorités régionales bruxelloises invitent à limiter l'utilisation de la voiture ou adapter sa conduite, et réduire sa consommation d'énergie. (Belga)

Les émissions de particules primaires (par exemple les suies de diesel ou les particules provenant de la combustion du bois) et de précurseurs de particules secondaires, combinées à des conditions météorologiques défavorables (peu ou pas de vent, atmosphère stable), sont à l'origine des fortes concentrations de particules, précise un communiqué. Les conditions météorologiques resteront défavorables samedi. Cette situation peut entraîner des symptômes tels qu'une diminution des fonctions respiratoires ou une augmentation des maladies respiratoires. Les autorités régionales bruxelloises invitent à limiter l'utilisation de la voiture ou adapter sa conduite, et réduire sa consommation d'énergie. (Belga)