Greenpeace, l'initiative citoyenne Grondrecht et le militant Thomas Goorden ont saisi le Conseil d'État en raison de craintes pour la rive gauche d'Anvers dans le cadre des travaux. Ils demandent que Lantis et les entrepreneurs suivent les mesures qui avaient été avancées par la commission flamande d'experts, notamment une délimitation des sols pollués et le recouvrement de certains terrains. Une pollution aux PFOS, substances chimiques considérées comme perturbateurs endocriniens, avait été découverte il y a plusieurs mois dans et autour de l'usine 3M de Zwijndrecht, à la suite de travaux d'infrastructures pour le bouclage du ring d'Anvers. (Belga)

Greenpeace, l'initiative citoyenne Grondrecht et le militant Thomas Goorden ont saisi le Conseil d'État en raison de craintes pour la rive gauche d'Anvers dans le cadre des travaux. Ils demandent que Lantis et les entrepreneurs suivent les mesures qui avaient été avancées par la commission flamande d'experts, notamment une délimitation des sols pollués et le recouvrement de certains terrains. Une pollution aux PFOS, substances chimiques considérées comme perturbateurs endocriniens, avait été découverte il y a plusieurs mois dans et autour de l'usine 3M de Zwijndrecht, à la suite de travaux d'infrastructures pour le bouclage du ring d'Anvers. (Belga)