Après le dépôt d'un préavis de grève dans le secteur des soins de santé, le syndicat chrétien avait annoncé mercredi des actions ce jeudi dans les établissements de soins. Le personnel du CHR de la Citadelle, des Centres hospitaliers Bois de l'Abbaye (CHBA) de Seraing et de Waremme, de l'Intercommunale de soins spécialisés de Liège (ISoSL), des CHR de Huy et de Verviers, ainsi que de la clinique Reine Astrid à Malmedy, a ainsi déposé la blouse pour une heure. Au CHR de la Citadelle, ils étaient quelques dizaines à s'être donné rendez-vous devant l'entrée de l'hôpital liégeois à 13h00. "Il y a bien sûr des infirmières, mais aussi des kinésithérapeutes, des psychologues, des cuisiniers et même des ouvriers de transports", a souligné Maria Estevez, présidente de la section CSC au CHR de la Citadelle. "Des travailleurs qui avaient fini leur service sont revenus pour se réunir avec nous ici. Cela montre bien la colère qui règne dans le secteur des soins de santé actuellement." Les négociations entre les syndicats du secteur des soins de santé, qui réclament une revalorisation de leurs professions, et le niveau fédéral ont démarré mardi. Une nouvelle rencontre est prévue mardi prochain et les représentants du personnel espèrent conclure un accord avant les congés parlementaires, qui débutent le 21 juillet. Si aucune autre action n'est prévue pour les jours à venir, de nouveaux arrêts de travail pourraient avoir lieu en fonction des prochaines négociations, a assuré la secrétaire permanente CSC Services publics Lina Cloostermans. (Belga)

Après le dépôt d'un préavis de grève dans le secteur des soins de santé, le syndicat chrétien avait annoncé mercredi des actions ce jeudi dans les établissements de soins. Le personnel du CHR de la Citadelle, des Centres hospitaliers Bois de l'Abbaye (CHBA) de Seraing et de Waremme, de l'Intercommunale de soins spécialisés de Liège (ISoSL), des CHR de Huy et de Verviers, ainsi que de la clinique Reine Astrid à Malmedy, a ainsi déposé la blouse pour une heure. Au CHR de la Citadelle, ils étaient quelques dizaines à s'être donné rendez-vous devant l'entrée de l'hôpital liégeois à 13h00. "Il y a bien sûr des infirmières, mais aussi des kinésithérapeutes, des psychologues, des cuisiniers et même des ouvriers de transports", a souligné Maria Estevez, présidente de la section CSC au CHR de la Citadelle. "Des travailleurs qui avaient fini leur service sont revenus pour se réunir avec nous ici. Cela montre bien la colère qui règne dans le secteur des soins de santé actuellement." Les négociations entre les syndicats du secteur des soins de santé, qui réclament une revalorisation de leurs professions, et le niveau fédéral ont démarré mardi. Une nouvelle rencontre est prévue mardi prochain et les représentants du personnel espèrent conclure un accord avant les congés parlementaires, qui débutent le 21 juillet. Si aucune autre action n'est prévue pour les jours à venir, de nouveaux arrêts de travail pourraient avoir lieu en fonction des prochaines négociations, a assuré la secrétaire permanente CSC Services publics Lina Cloostermans. (Belga)