Selon cette enquête, au moins 7.530 hectares de forêts et terrains de même que 77 bâtiments sont dans le giron de la Donation royale. Bien qu'indépendante en théorie, la Donation ferait toutefois payer pas mal de ses frais par les services publics, et donc le contribuable. Pour la N-VA, les révélations apportées justifient la mise sur pied d'une commission d'enquête. "Cela fait longtemps que nous observons l'enchevêtrement que constitue la Donation royale, liée notamment à la Régie des bâtiments", souligne le député nationaliste Peter Buysrogge. "En tant que parlement, nous devons disposer d'une analyse en profondeur de la destination des moyens financiers. Nulle part ailleurs une telle mauvaise gestion ne serait acceptée". À la lecture du travail des journalistes, le député libéral flamand Vincent Van Quickenborne juge lui aussi qu'une commission d'enquête serait utile. Le Vlaams Belang a lui sauté sur l'occasion pour réclamer à nouveau l'abolition de la royauté. "Investissons plutôt cet argent dans nos gens". (Belga)