La décision a été prise alors que le match opposant le 12 avril dernier le Standard à Anderlecht avait dû être arrêté après que des supporters du club bruxellois eurent lancé des fumigènes sur le terrain. Le club d'Anderlecht s'est vu infliger un score de forfait, une amende de 5.000 euros et un match à huis clos, décision contre laquelle il est allé en appel. L'arrêté royal renforçant le nombre de stewards sera pris d'ici au début de la nouvelle saison, qui débutera à la fin du mois de juillet. Outre leur nombre, la formation des stewards sera également renforcée. Ils seront formés au 'profiling' de manière à pouvoir détecter de façon anticipée les actions criminelles en préparation. Le renforcement de la formation visera également le contrôle des supporters à l'entrée des stades, avec une attention particulière pour la détection d'engins pyrotechniques. La cellule football du SPF Intérieur organisera le 1er juin une formation complémentaire d'une journée avec les responsables des divisions 1A et 1B. "L'utilisation d'engins pyrotechniques et le lancement de verres de bière dans les stades sont à proscrire", a indiqué Peter Bossaert, secrétaire général de l'Union belge de football. Ce dernier entend s'inspirer de l'Angleterre où on ne voit plus aucun fumigène et où les stades sont devenus des lieux de fête. Le patron de la Pro League Pierre François partage cet avis. "Il y aura un bonus l'année prochaine pour le club qui proposera le projet le plus innovant pour lutter contre les engins pyrotechniques", a-t-il dit. (Belga)