La ministre Crevits s'est également montrée "surprise" par la proposition de l'enseignement catholique flamand. Le Secrétariat flamand de l'enseignement catholique (Katholiek Onderwijs Vlaanderen) veut faire une place à part entière au culte musulman et aux autres religions à l'école, écrivaient mercredi matin De Morgen et Het Laatste Nieuws. "C'est un projet ambitieux", avait souligné Lieven Boeve, du Katholiek Onderwijs Vlaanderen. Interrogée dans l'après-midi par les députés au parlement flamand, la ministre Crevits a rappelé que la liberté d'enseignement est assurée par la Constitution. Elle a malgré tout demandé davantage d'informations à M. Boeve à propos de ce projet. "On m'a déjà assuré qu'un message commun serait transmis et que cela se ferait dans un dialogue entre les différentes philosophies." La ministre a également souligné l'importance du dialogue entre les différentes philosophies et affirmé que l'objectif n'était pas de lancer une "guerre scolaire 2.0". (Belga)

La ministre Crevits s'est également montrée "surprise" par la proposition de l'enseignement catholique flamand. Le Secrétariat flamand de l'enseignement catholique (Katholiek Onderwijs Vlaanderen) veut faire une place à part entière au culte musulman et aux autres religions à l'école, écrivaient mercredi matin De Morgen et Het Laatste Nieuws. "C'est un projet ambitieux", avait souligné Lieven Boeve, du Katholiek Onderwijs Vlaanderen. Interrogée dans l'après-midi par les députés au parlement flamand, la ministre Crevits a rappelé que la liberté d'enseignement est assurée par la Constitution. Elle a malgré tout demandé davantage d'informations à M. Boeve à propos de ce projet. "On m'a déjà assuré qu'un message commun serait transmis et que cela se ferait dans un dialogue entre les différentes philosophies." La ministre a également souligné l'importance du dialogue entre les différentes philosophies et affirmé que l'objectif n'était pas de lancer une "guerre scolaire 2.0". (Belga)