Les médecins sont dans l'obligation d'envoyer certains patients souffrant de troubles spécifiques au Centre d'Aptitude à la Conduite et d'Adaptation des Véhicules (Cara), dépendant de l'IBSR. Il s'agit notamment des personnes souffrant d'un problème moteur, d'une diminution de la vision, de troubles cognitifs ou encore de patients ayant subi une transplantation d'un organe ayant un impact sur la conduite automobile. Ces personnes sont contrôlées par un médecin, un psychologue et un expert en conduite du Cara qui analysent leur faculté de concentration, leur réactivité et leur comportement de conduite. L'objectif principal n'est pas d'exclure ces personnes, mais de trouver une solution leur permettant de continuer à conduire. Toute personne déclarée inapte à la conduite doit rendre son permis dans les quatre jours, bien qu'aucune sanction ne soit prévue en cas de dépassement de ce délai. L'IBSR avertit toutefois qu'en cas d'accident, l'assurance n'interviendra pas. (Belga)

Les médecins sont dans l'obligation d'envoyer certains patients souffrant de troubles spécifiques au Centre d'Aptitude à la Conduite et d'Adaptation des Véhicules (Cara), dépendant de l'IBSR. Il s'agit notamment des personnes souffrant d'un problème moteur, d'une diminution de la vision, de troubles cognitifs ou encore de patients ayant subi une transplantation d'un organe ayant un impact sur la conduite automobile. Ces personnes sont contrôlées par un médecin, un psychologue et un expert en conduite du Cara qui analysent leur faculté de concentration, leur réactivité et leur comportement de conduite. L'objectif principal n'est pas d'exclure ces personnes, mais de trouver une solution leur permettant de continuer à conduire. Toute personne déclarée inapte à la conduite doit rendre son permis dans les quatre jours, bien qu'aucune sanction ne soit prévue en cas de dépassement de ce délai. L'IBSR avertit toutefois qu'en cas d'accident, l'assurance n'interviendra pas. (Belga)