Nous nous chauffons essentiellement avec des énergies fossiles, grandes émettrices de CO2, rappelle l'association. Selon elle et sur la base des données de Bruxelles Environnement, en diminuant le chauffage de l'école ou de la classe d'1°C, il est possible de faire 7% d'économie d'énergie, sans perte de confort. Quant à l'électricité, dans chaque maison, ce sont 15 à 50 équipements qui sont en veille en permanence. Ce courant résiduel peut être évité facilement, ajoute GoodPlanet. L'association invite donc les enseignants et les élèves à se vêtir chaudement lors de l'action "Gros pull". Ils peuvent compléter deux niveaux d'engagement. Le premier consiste à diminuer la température d'au moins 1°C et de mettre un gros pull pour compenser, et le second à diminuer sa consommation d'électricité. Après "Croque local" mi-octobre, qui promouvait l'alimentation locale et de saison, et "Zéro déchet" fin novembre, qui sensibilisait aux emballages superflus, au plastique et au gaspillage alimentaire, "Gros pull" est le troisième des cinq défis proposés dans le cadre des GoodPlanet Challenges. Suivront encore les actions "Tous à l'eau" (le 22/03) pour valoriser l'or bleu et "Alors on sort" (le 29/04) pour retrouver le contact avec la nature. (Belga)

Nous nous chauffons essentiellement avec des énergies fossiles, grandes émettrices de CO2, rappelle l'association. Selon elle et sur la base des données de Bruxelles Environnement, en diminuant le chauffage de l'école ou de la classe d'1°C, il est possible de faire 7% d'économie d'énergie, sans perte de confort. Quant à l'électricité, dans chaque maison, ce sont 15 à 50 équipements qui sont en veille en permanence. Ce courant résiduel peut être évité facilement, ajoute GoodPlanet. L'association invite donc les enseignants et les élèves à se vêtir chaudement lors de l'action "Gros pull". Ils peuvent compléter deux niveaux d'engagement. Le premier consiste à diminuer la température d'au moins 1°C et de mettre un gros pull pour compenser, et le second à diminuer sa consommation d'électricité. Après "Croque local" mi-octobre, qui promouvait l'alimentation locale et de saison, et "Zéro déchet" fin novembre, qui sensibilisait aux emballages superflus, au plastique et au gaspillage alimentaire, "Gros pull" est le troisième des cinq défis proposés dans le cadre des GoodPlanet Challenges. Suivront encore les actions "Tous à l'eau" (le 22/03) pour valoriser l'or bleu et "Alors on sort" (le 29/04) pour retrouver le contact avec la nature. (Belga)