"Nous comptons jusqu'à présent 53 blessés" dans des violences samedi soir, a déclaré à l'AFP un porte-parole du Croissant-Rouge palestinien, précisant que ces incidents étaient survenus dans les secteurs de Cheikh Jarrah, de la porte de Damas et de Bab al-Zahra. Le Croissant-Rouge palestinien a précisé qu'au moins 17 personnes avaient été blessées par des impacts de balle en caoutchouc. Selon des journalistes de l'AFP dispersés samedi soir dans différents quartiers de Jérusalem-Est, les forces de l'ordre israéliennes ont utilisé des grenades assourdissantes, des balles caoutchouc et aussi un canon à eau putride afin de disperser des Palestiniens dont certains ont jeté des projectiles en direction des policiers. L'un de ces derniers, selon la police, a été blessé à la tête. Vendredi soir, des heurts sur l'esplanade des Mosquées - le troisième lieu saint de l'islam, aussi nommé Mont du Temple par les Juifs - entre policiers israéliens et Palestiniens avaient plus de 200 blessés, les plus importants heurts dans la ville Sainte ces dernières années. Samedi soir, sur l'esplanade, des dizaines de milliers de Palestiniens ont prié dans le calme à la suite de l'iftar, le repas de rupture du jeûne pendant le ramadan, a constaté un photographe de l'AFP sur place. (Belga)

"Nous comptons jusqu'à présent 53 blessés" dans des violences samedi soir, a déclaré à l'AFP un porte-parole du Croissant-Rouge palestinien, précisant que ces incidents étaient survenus dans les secteurs de Cheikh Jarrah, de la porte de Damas et de Bab al-Zahra. Le Croissant-Rouge palestinien a précisé qu'au moins 17 personnes avaient été blessées par des impacts de balle en caoutchouc. Selon des journalistes de l'AFP dispersés samedi soir dans différents quartiers de Jérusalem-Est, les forces de l'ordre israéliennes ont utilisé des grenades assourdissantes, des balles caoutchouc et aussi un canon à eau putride afin de disperser des Palestiniens dont certains ont jeté des projectiles en direction des policiers. L'un de ces derniers, selon la police, a été blessé à la tête. Vendredi soir, des heurts sur l'esplanade des Mosquées - le troisième lieu saint de l'islam, aussi nommé Mont du Temple par les Juifs - entre policiers israéliens et Palestiniens avaient plus de 200 blessés, les plus importants heurts dans la ville Sainte ces dernières années. Samedi soir, sur l'esplanade, des dizaines de milliers de Palestiniens ont prié dans le calme à la suite de l'iftar, le repas de rupture du jeûne pendant le ramadan, a constaté un photographe de l'AFP sur place. (Belga)