Le 15 juillet dernier, la police a découvert 21 Irakiens sur une aire d'autoroute de Mannekensvere. Les jours suivants, 18 autres migrants ont été interpellés. La nuit dernière, des trafiquants d'êtres humains ont essayé de dissimuler des réfugiés dans des camions dans le zoning industriel de Furnes. Lors de l'intervention de la police, les malfaiteurs se sont cachés parmi les migrants et n'ont dès lors pas pu être identifiés. Les parkings de cette région sont régulièrement fréquentés par les trafiquants, les réfugiés souhaitant, de là, rejoindre Calais pour ensuite tenter de voyager vers le Royaume-Uni. "Les victimes étant souvent dissimulées dans ou en-dessous des camions, occasionnant des situations très dangereuses, il est demandé aux citoyens de signaler tout comportement suspect à la police", a expliqué le procureur Frank Demeester. En quatre semaines, 457 migrants ont été interpellés en Flandre occidentale. Plus de la moitié l'ont été à Zeebrugge. (Belga)

Le 15 juillet dernier, la police a découvert 21 Irakiens sur une aire d'autoroute de Mannekensvere. Les jours suivants, 18 autres migrants ont été interpellés. La nuit dernière, des trafiquants d'êtres humains ont essayé de dissimuler des réfugiés dans des camions dans le zoning industriel de Furnes. Lors de l'intervention de la police, les malfaiteurs se sont cachés parmi les migrants et n'ont dès lors pas pu être identifiés. Les parkings de cette région sont régulièrement fréquentés par les trafiquants, les réfugiés souhaitant, de là, rejoindre Calais pour ensuite tenter de voyager vers le Royaume-Uni. "Les victimes étant souvent dissimulées dans ou en-dessous des camions, occasionnant des situations très dangereuses, il est demandé aux citoyens de signaler tout comportement suspect à la police", a expliqué le procureur Frank Demeester. En quatre semaines, 457 migrants ont été interpellés en Flandre occidentale. Plus de la moitié l'ont été à Zeebrugge. (Belga)