Ces combats ont poussé 37.890 personnes à fuir le Soudan du Sud vers l'Ouganda, ce qui signifie que "lors de ces trois dernières semaines, il y a eu plus de réfugiés arrivant en Ouganda que sur les six premiers mois de 2016 (33.838)", a indiqué le HCR dans un communiqué. L'organisme des Nations unies décrit une "situation extrêmement préoccupante", le volume quotidien des arrivées étant en moyenne de plus de 4.000 sur la semaine écoulée, contre 1.500 il y a dix jours. "La gestion et l'agrandissement des installations d'accueil et l'ouverture d'une nouvelle zone d'hébergement restent des priorités absolues", ajoute le HCR. Juba a été le théâtre de combats meurtriers du 8 au 11 juillet entre les troupes du président Salva Kiir et les forces loyales à l'ex-rebelle Riek Machar. (Belga)

Ces combats ont poussé 37.890 personnes à fuir le Soudan du Sud vers l'Ouganda, ce qui signifie que "lors de ces trois dernières semaines, il y a eu plus de réfugiés arrivant en Ouganda que sur les six premiers mois de 2016 (33.838)", a indiqué le HCR dans un communiqué. L'organisme des Nations unies décrit une "situation extrêmement préoccupante", le volume quotidien des arrivées étant en moyenne de plus de 4.000 sur la semaine écoulée, contre 1.500 il y a dix jours. "La gestion et l'agrandissement des installations d'accueil et l'ouverture d'une nouvelle zone d'hébergement restent des priorités absolues", ajoute le HCR. Juba a été le théâtre de combats meurtriers du 8 au 11 juillet entre les troupes du président Salva Kiir et les forces loyales à l'ex-rebelle Riek Machar. (Belga)