Le taux de non présentation attendu est estimé aux alentours des 10%. Une seconde épreuve sera organisée le 5 septembre.

Le contrôle des cartes d'identité et des convocations commencera à 08H00. Comme l'an dernier pour la première mouture de l'examen, les candidats devront répondre par écrit à huit séries de questions à choix multiples portant chacune sur l'une des huitmatières fixées par décret et réparties en deux catégories: "Connaissance et compréhension des matières scientifiques" ainsi que "Communication et analyse critique de l'information". Pour être reçus, ils doivent obtenir un minimum de 8/20 par matière et un minimum de 10/20 par partie. Si le nombre de reçus non résidents excède 30% des lauréats, un classement sera effectué et les meilleurs seront retenus dans la limite du quota fixé.

Cette année, une seconde épreuve sera organisée le 5 septembre. Elle devra être réussie dans son intégralité. Il ne sera en effet pas possible de bénéficier de reports de notes d'une épreuve à l'autre. Sur les quelque 4.000 inscrits en septembre 2017 - dont plus d'un millier de premiers bacheliers parmi lesquels des reçus-collés au final exemptés -, près de 3.500 candidats avaient passé l'épreuve.

Le taux de réussite s'élevait alors à 20,16%. Les non résidents qui avaient réussi l'épreuve ne dépassaient pas le quota de 30%. (

Le taux de non présentation attendu est estimé aux alentours des 10%. Une seconde épreuve sera organisée le 5 septembre.Le contrôle des cartes d'identité et des convocations commencera à 08H00. Comme l'an dernier pour la première mouture de l'examen, les candidats devront répondre par écrit à huit séries de questions à choix multiples portant chacune sur l'une des huitmatières fixées par décret et réparties en deux catégories: "Connaissance et compréhension des matières scientifiques" ainsi que "Communication et analyse critique de l'information". Pour être reçus, ils doivent obtenir un minimum de 8/20 par matière et un minimum de 10/20 par partie. Si le nombre de reçus non résidents excède 30% des lauréats, un classement sera effectué et les meilleurs seront retenus dans la limite du quota fixé. Cette année, une seconde épreuve sera organisée le 5 septembre. Elle devra être réussie dans son intégralité. Il ne sera en effet pas possible de bénéficier de reports de notes d'une épreuve à l'autre. Sur les quelque 4.000 inscrits en septembre 2017 - dont plus d'un millier de premiers bacheliers parmi lesquels des reçus-collés au final exemptés -, près de 3.500 candidats avaient passé l'épreuve.Le taux de réussite s'élevait alors à 20,16%. Les non résidents qui avaient réussi l'épreuve ne dépassaient pas le quota de 30%. (