L'organisation rapporte avoir traité 1.261 nouveaux dossiers de disparitions de mineurs et 1.586 dossiers d'exploitations sexuelles de mineurs en 2019, dont 1.414 signalements d'images d'abus sexuel d'enfants transmis via le point de contact civil stopchildporno.be. Les signalements d'enfants fugueurs représentaient 65% des dossiers de disparition en 2019. En effet, la Fondation a traité 992 dossiers de fugue dont 816 nouveaux signalements. Augmentant d'environ 50% par rapport à l'année précédente, les enlèvements parentaux internationaux concernaient, quant à eux, 905 enfants. Child Focus a reçu 113 nouveaux signalements de disparition de mineurs étrangers non accompagnés (MENA) et a traité au total 318 dossiers. Les MENA étant particulièrement difficiles à retrouver, le nombre de ce type de dossiers restant ouverts croît d'année en année. Si l'exploitation sexuelle des mineurs reste en Belgique un phénomène dissimulé et complexe qui n'est souvent pas signalé, Child Focus a néanmoins reçu, l'année dernière, 47 signalements relatifs à de la prostitution réelle ou présumée de mineurs. L'organisation rapporte également avoir ouvert 267 nouveaux dossiers concernant la sécurité des jeunes en ligne, dont 78% faisaient état d'atteinte à l'intégrité sexuelle du mineur. Elle constate par ailleurs que les jeunes prennent davantage contact en cas de problème, "une tendance positive", que Child Focus associe notamment au travail de sensibilisation réalisé dans les écoles et le traitement de ces phénomènes dans la presse. Pour finir, la Fondation se félicite du nombre croissant d'initiatives de prévention et de formations, notamment au sein des écoles, des administrations communales et de la police. (Belga)

L'organisation rapporte avoir traité 1.261 nouveaux dossiers de disparitions de mineurs et 1.586 dossiers d'exploitations sexuelles de mineurs en 2019, dont 1.414 signalements d'images d'abus sexuel d'enfants transmis via le point de contact civil stopchildporno.be. Les signalements d'enfants fugueurs représentaient 65% des dossiers de disparition en 2019. En effet, la Fondation a traité 992 dossiers de fugue dont 816 nouveaux signalements. Augmentant d'environ 50% par rapport à l'année précédente, les enlèvements parentaux internationaux concernaient, quant à eux, 905 enfants. Child Focus a reçu 113 nouveaux signalements de disparition de mineurs étrangers non accompagnés (MENA) et a traité au total 318 dossiers. Les MENA étant particulièrement difficiles à retrouver, le nombre de ce type de dossiers restant ouverts croît d'année en année. Si l'exploitation sexuelle des mineurs reste en Belgique un phénomène dissimulé et complexe qui n'est souvent pas signalé, Child Focus a néanmoins reçu, l'année dernière, 47 signalements relatifs à de la prostitution réelle ou présumée de mineurs. L'organisation rapporte également avoir ouvert 267 nouveaux dossiers concernant la sécurité des jeunes en ligne, dont 78% faisaient état d'atteinte à l'intégrité sexuelle du mineur. Elle constate par ailleurs que les jeunes prennent davantage contact en cas de problème, "une tendance positive", que Child Focus associe notamment au travail de sensibilisation réalisé dans les écoles et le traitement de ces phénomènes dans la presse. Pour finir, la Fondation se félicite du nombre croissant d'initiatives de prévention et de formations, notamment au sein des écoles, des administrations communales et de la police. (Belga)