La présidente a également survolé la région pour avoir une idée de l'ampleur des dégâts. La cause de l'incendie qui aurait pris lundi après-midi dans un club de chasse et pêche de Laguna Verde, reste inconnue. Mardi après-midi, le feu était encore actif mais sous contrôle. Quelque 400 personnes ont dû être évacuées et 143 ont été accueillies dans le complexe sportif de Playa Ancha. Dix-neuf blessés ont été recensés, la plupart des hommes du feu, qui présentaient des problèmes respiratoires ou de légères contusions. Près de cinquante unités de pompiers ont été sollicitées. Un appui aérien était également assuré. Valparaíso qui reste en alerte rouge, avait déjà été lourdement touchée par un incendie en avril 2014. Quinze personnes avaient alors perdu la vie et près de 3.000 logements avaient été détruits. (Belga)

La présidente a également survolé la région pour avoir une idée de l'ampleur des dégâts. La cause de l'incendie qui aurait pris lundi après-midi dans un club de chasse et pêche de Laguna Verde, reste inconnue. Mardi après-midi, le feu était encore actif mais sous contrôle. Quelque 400 personnes ont dû être évacuées et 143 ont été accueillies dans le complexe sportif de Playa Ancha. Dix-neuf blessés ont été recensés, la plupart des hommes du feu, qui présentaient des problèmes respiratoires ou de légères contusions. Près de cinquante unités de pompiers ont été sollicitées. Un appui aérien était également assuré. Valparaíso qui reste en alerte rouge, avait déjà été lourdement touchée par un incendie en avril 2014. Quinze personnes avaient alors perdu la vie et près de 3.000 logements avaient été détruits. (Belga)