Depuis un an, la SNCB applique une nouvelle procédure en matière de gestion des objets trouvés. Alors qu'auparavant, ceux-ci étaient remis après six mois au SPF Finances qui les vendait aux enchères, depuis mai 2011, tous les objets non réclamés après 50 jours sont transférés aux Petits Riens. Entre mai 2011 et mai 2012, 22.246 objets ont ainsi été remis à l'ASBL. Les sacs de voyages, sacs à dos et vêtements représentent, avec le classique parapluie, les objets les plus oubliés dans les trains. Mais 787 GSM ont également été retrouvés.

La plupart des objets, jugés de bonne qualité, ont été redistribués ou revendus. Les pièces non réutilisables ont été, dans la mesure du possible, recyclées.

Les bénéfices réalisés grâce à cette activité ont été réinvestis au profit des actions sociales des Petits Riens, "dont la mission est d'accompagner les personnes en difficulté afin qu'elles gagnent de l'autonomie de façon durable".

Avec Belga

Depuis un an, la SNCB applique une nouvelle procédure en matière de gestion des objets trouvés. Alors qu'auparavant, ceux-ci étaient remis après six mois au SPF Finances qui les vendait aux enchères, depuis mai 2011, tous les objets non réclamés après 50 jours sont transférés aux Petits Riens. Entre mai 2011 et mai 2012, 22.246 objets ont ainsi été remis à l'ASBL. Les sacs de voyages, sacs à dos et vêtements représentent, avec le classique parapluie, les objets les plus oubliés dans les trains. Mais 787 GSM ont également été retrouvés. La plupart des objets, jugés de bonne qualité, ont été redistribués ou revendus. Les pièces non réutilisables ont été, dans la mesure du possible, recyclées. Les bénéfices réalisés grâce à cette activité ont été réinvestis au profit des actions sociales des Petits Riens, "dont la mission est d'accompagner les personnes en difficulté afin qu'elles gagnent de l'autonomie de façon durable". Avec Belga