"La plupart des prix de l'immobilier en Brabant wallon sont en effet supérieurs aux capacités d'emprunt des ménages à revenus modérés. Ces derniers sont progressivement contraints de s'éloigner de la province pour trouver des logements à des prix plus accessibles. Sans intervention des autorités publiques, la mixité sociale pourrait, à moyen terme, être mise en péril au sein du territoire de la province du Brabant wallon", indique le président d'APIBW, Mathieu Michel. Dès lors, 88 logements de Val Vena seront vendus à des prix avantageux qui se situent, en fonction de la catégorie des appartements, entre 148.000 et 313.000 euros. Ils pourront notamment être acquis par de jeunes ménages dont les revenus sont supérieurs aux seuils fixés pour acquérir un logement social ou moyen, mais qui restent confrontés à des difficultés d'acquisition sur le marché libre de l'immobilier dans la province. Les 64 autres biens pourront être vendus au prix du marché (jusqu'à 401.000 euros) à toute personne ne rentrant pas dans les conditions fixées par l'APIBW. (Belga)