La majorité des patients se trouvent dans la ville frontière de Taftan où plusieurs centaines de personnes se trouvaient en quarantaine après leur retour d'Iran. Après la Chine et l'Italie, la république islamique compte en effet le taux le plus important de contaminations et de décès dus au nouveau coronavirus et les autorités pakistanaises redoutent que le nombre de personnes contaminées augmente de façon exponentielle. Le Pakistan a fermé ses frontières avec l'Iran et l'Afghanistan, limité les vols internationaux et interdit les rassemblements publics. (Belga)

La majorité des patients se trouvent dans la ville frontière de Taftan où plusieurs centaines de personnes se trouvaient en quarantaine après leur retour d'Iran. Après la Chine et l'Italie, la république islamique compte en effet le taux le plus important de contaminations et de décès dus au nouveau coronavirus et les autorités pakistanaises redoutent que le nombre de personnes contaminées augmente de façon exponentielle. Le Pakistan a fermé ses frontières avec l'Iran et l'Afghanistan, limité les vols internationaux et interdit les rassemblements publics. (Belga)