"Malgré 40 ans de négociations mondiales sur le climat, avec peu d'exceptions, nous avons généralement poursuivi nos activités comme si de rien n'était, et nous n'avons pas réussi à résoudre ce problème", écrit l'alliance de scientifiques dirigée par William Ripple et Christopher Wolf de l'université de l'Oregon (Etats-Unis). "La crise climatique est arrivée et s'accélère plus vite que la plupart des scientifiques ne l'avaient prévu." Les signataires proposent six étapes pour réduire les effets des changements climatiques: remplacer les énergies fossiles par des renouvelables; réduire les émissions polluantes comme le méthane; protéger les écosystèmes terrestres; manger principalement des aliments végétaux et moins de produits d'origine animale; créer une économie libérée du carbone; et stabiliser la population mondiale. Les scientifiques se disent "encouragés par la vague récente d'inquiétude" dont ont fait part les étudiants qui marchent pour le climat et les autres campagnes de défense de l'environnement. "En tant qu'alliance des scientifiques mondiaux, nous sommes prêts à aider les décideurs dans une transition juste vers un futur durable et équitable", conclut l'article, ajoutant que l'humanité devrait "agir pour maintenir la vie sur Terre, notre seule maison". (Belga)