Parmi les départs, on notera notamment ceux d'Yves Jégo, vice-Président de l'UDI, Christine Boutin, présidente d'honneur du Parti chrétien démocrate, ou encore de Nadine Morano, ancien soutien de Nicolas Sarkozy. La centaine de défections est majoritairement formée de "Lemairistes" et "Juppéistes". Nombre d'entre eux appellent François Fillon à se retirer afin de laisser la place à un plan B, à savoir Alain Juppé, candidat malheureux à la primaire qui a fait savoir vendredi qu'il ne se "défilerait pas" s'il était appelé à représenter la droite à la présidentielle. Une partie des "Jeunes avec Fillon" ont aussi quitté le navire. Un maire a quant à lui décidé de quitter Les Républicains pour rejoindre le Front National de Marine Le Pen. L'Union des Démocrates et Indépendants (UDI) a, elle, suspendu son soutien au candidat. Des médias de l'Hexagone affirment que l'annonce du retrait total pourrait être annoncé ce vendredi avant 20h par le président du mouvement, Jean-Christophe Lagarde. Celui-ci doit prendre la parole vers 19h sur BFM TV. François Fillon ne s'est pas exprimé vendredi, occupé à préparer à son QG le rassemblement prévu ce dimanche à Paris. Un rassemblement jugé "irresponsable" par plusieurs membres des Républicains. (Belga)

Parmi les départs, on notera notamment ceux d'Yves Jégo, vice-Président de l'UDI, Christine Boutin, présidente d'honneur du Parti chrétien démocrate, ou encore de Nadine Morano, ancien soutien de Nicolas Sarkozy. La centaine de défections est majoritairement formée de "Lemairistes" et "Juppéistes". Nombre d'entre eux appellent François Fillon à se retirer afin de laisser la place à un plan B, à savoir Alain Juppé, candidat malheureux à la primaire qui a fait savoir vendredi qu'il ne se "défilerait pas" s'il était appelé à représenter la droite à la présidentielle. Une partie des "Jeunes avec Fillon" ont aussi quitté le navire. Un maire a quant à lui décidé de quitter Les Républicains pour rejoindre le Front National de Marine Le Pen. L'Union des Démocrates et Indépendants (UDI) a, elle, suspendu son soutien au candidat. Des médias de l'Hexagone affirment que l'annonce du retrait total pourrait être annoncé ce vendredi avant 20h par le président du mouvement, Jean-Christophe Lagarde. Celui-ci doit prendre la parole vers 19h sur BFM TV. François Fillon ne s'est pas exprimé vendredi, occupé à préparer à son QG le rassemblement prévu ce dimanche à Paris. Un rassemblement jugé "irresponsable" par plusieurs membres des Républicains. (Belga)