Au total, les gardes-côtes ont coordonné les opérations de secours de 14 embarcations, menées par leurs navires, ceux de la marine italienne, de l'opération européenne anti-passeurs Sophia et d'organisations humanitaires. Ces nouveaux sauvetages portent à plus de 8.000 le nombre de migrants secourus en Méditerranée en cinq jours. Mais le total des arrivées depuis le début de l'année, désormais aux alentours de 94.000 personnes, pour la plupart originaires d'Afrique subsaharienne, "est toujours le même que l'an dernier", a relevé Flavio di Giacomo, porte-parole en Italie de l'Organisation internationale pour les Migrations (OIM). La traversée a coûté la vie à plus de 3.000 migrants depuis le début de l'année, essentiellement au large de la Libye, soit 50% de plus que sur la même période l'année dernière, selon les dernières estimations de l'OIM. (Belga)

Au total, les gardes-côtes ont coordonné les opérations de secours de 14 embarcations, menées par leurs navires, ceux de la marine italienne, de l'opération européenne anti-passeurs Sophia et d'organisations humanitaires. Ces nouveaux sauvetages portent à plus de 8.000 le nombre de migrants secourus en Méditerranée en cinq jours. Mais le total des arrivées depuis le début de l'année, désormais aux alentours de 94.000 personnes, pour la plupart originaires d'Afrique subsaharienne, "est toujours le même que l'an dernier", a relevé Flavio di Giacomo, porte-parole en Italie de l'Organisation internationale pour les Migrations (OIM). La traversée a coûté la vie à plus de 3.000 migrants depuis le début de l'année, essentiellement au large de la Libye, soit 50% de plus que sur la même période l'année dernière, selon les dernières estimations de l'OIM. (Belga)