La manifestation nationale pour le climat a rassemblé, jeudi, plus d'un millier de personnes. Le cortège, qui est parti du square Roosevelt sur le coup de 13h30 pour converger vers le centre-ville, était nourri essentiellement de jeunes mais également de personnes moins jeunes, venues soutenir le mouvement. L'action de jeudi a été la plus populaire des manifestations pour le climat organisées à Mons ces derniers mois. Selon les organisateurs, des jeunes de Namur, Liège, Bruxelles, Tournai, Charleroi et de Flandre, avaient rejoint la manifestation montoise. "Nous nous sommes initialement réunis à une dizaine, dont des membres d'organisations et d'associations, et nous avons mis sur pied notre marche pour le climat le 14 février dernier", a indiqué jeudi un organisateur de l'événement. "De fil en aiguille, nous en sommes arrivés à organiser la marche nationale avec Youth For Climate". Les différentes organisations de la marche nationale pour le climat ont connu des fréquentations variables. "Nous avons très souvent la question qui porte sur un éventuel essoufflement du mouvement", a indiqué Julie Schummer, représentante de Youth For Climate. "Il faut plutôt parler d'une diversification du mouvement qui s'exprime aussi désormais dans d'autres formes d'expression. Il faut également parler d'internationalisation avec des actions, entre autres, en Allemagne, en France, en Grande-Bretagne et même aux Etats-Unis et au Québec. On a peut-être moins de participants aux marches nationales mais, avec les actions diversifiées, nous remarquons que de plus en plus de personnes sont concernées par la problématique du climat. Il y a eu un véritable éveil des consciences dans la population." (Belga)