Les conducteurs fantômes ont provoqué le décès de 69 personnes et causé des blessures graves à 129 personnes sur cette période, relate La Dernière Heure. D'après l'IBSR, le risque de mourir à la suite d'un accident lié à un conducteur fantôme est huit fois plus élevé que lors d'un accident "classique" sur autoroute.

Chaque année, on dénombrerait entre 350 et 400 automobilistes roulant à contresens sur les routes belges. La police n'en intercepterait toutefois que 5 à 10%.

Levif.be avec Belga

Les conducteurs fantômes ont provoqué le décès de 69 personnes et causé des blessures graves à 129 personnes sur cette période, relate La Dernière Heure. D'après l'IBSR, le risque de mourir à la suite d'un accident lié à un conducteur fantôme est huit fois plus élevé que lors d'un accident "classique" sur autoroute. Chaque année, on dénombrerait entre 350 et 400 automobilistes roulant à contresens sur les routes belges. La police n'en intercepterait toutefois que 5 à 10%. Levif.be avec Belga