Pour le CEO de De Lijn, Roger Kesteloot, les retards sont la principale cause d'insatisfaction des voyageurs, alors que les bus et les trams sont pris en otage "par la congestion du trafic sur leur chemin".

De Lijn appelle à des mesures concrètes, parmi lesquelles la construction de voies propres ainsi que des feux de signalisation mieux coordonnés. Offrir davantage la priorité aux transports en commun par rapport au reste du trafic fait également partie des pistes proposées par la société publique.