Désormais, le Comité de direction peut proposer au ministre de désigner "les titulaires d'une fonction de management ou d'une fonction d'encadrement du SPF [Affaires étrangères] qui n'appartiennent pas à la carrière extérieure et à la carrière des agents de l'Etat et qui ont accompli au moins un mandat auprès du SPF", stipule l'arrêté royal.

"Le risque est réel d'avoir des ambassadeurs nommés politiquement sans être de la carrière en grillant la politesse à ceux qui se sont tapé tous les postes pendant des années...", a confié un diplomate au Soir.

Une hypothèse est que cet arrêté royal vise à régler le cas Dirk Achten, écrit le quotidien. Le patron du SPF Affaires étrangères doit être nommé ambassadeur à La Haye (Pays-Bas), mais l'homme, étiqueté Open Vld, n'est ni diplomate ni fonctionnaire. Les Affaires étrangères devaient donc modifier le règlement qui encadre la fonction d'ambassadeur pour prévenir des recours au Conseil d'Etat.

Désormais, le Comité de direction peut proposer au ministre de désigner "les titulaires d'une fonction de management ou d'une fonction d'encadrement du SPF [Affaires étrangères] qui n'appartiennent pas à la carrière extérieure et à la carrière des agents de l'Etat et qui ont accompli au moins un mandat auprès du SPF", stipule l'arrêté royal. "Le risque est réel d'avoir des ambassadeurs nommés politiquement sans être de la carrière en grillant la politesse à ceux qui se sont tapé tous les postes pendant des années...", a confié un diplomate au Soir. Une hypothèse est que cet arrêté royal vise à régler le cas Dirk Achten, écrit le quotidien. Le patron du SPF Affaires étrangères doit être nommé ambassadeur à La Haye (Pays-Bas), mais l'homme, étiqueté Open Vld, n'est ni diplomate ni fonctionnaire. Les Affaires étrangères devaient donc modifier le règlement qui encadre la fonction d'ambassadeur pour prévenir des recours au Conseil d'Etat.