Ou comment ce qui, au départ, est le don d'un citoyen devient un produit payant. Des pays permettent la rémunération de dons de plasma, et cette rémunération augmente potentiellement les r...

Ou comment ce qui, au départ, est le don d'un citoyen devient un produit payant. Des pays permettent la rémunération de dons de plasma, et cette rémunération augmente potentiellement les risques sanitaires. La Belgique est fournie par ces pays via les entreprises CSL Behring ou Octapharma. Mais impossible de préciser via quels centres de collecte. Le document " Plasma Master File " et sa version belge sont classés CCI (commercial confidential information). Ils permettraient pourtant de connaître la liste précise des pays et centres de collecte qui fournissent le plasma. Ni l'Europe, ni la Belgique n'ont souhaité en informer le mook d'investigation. Médor avait pourtant fait appel à la Cada (Commission d'accès aux documents administratifs) qui lui a donné raison, sommant l'Agence belge des médicaments de transmettre ledit document. Trois mois plus tard, le trimestriel n'a toujours pas reçu l'information, d'intérêt public.O.B.