"Contrairement aux années précédentes, nous allons demander aux Villes qui sollicitent nos infrastructures de verser quelques euros supplémentaires afin de payer l'eau et l'électricité", explique Tony Langone, porte-parole du ministère de la Défense.

Concrètement, pour chaque local militaire qui accueillera les sans-abri, un montant journalier de 7 euros sera demandé à la collectivité. "Je regrette cette décision unilatérale de la Défense car elle symbolise son envie de rompre avec le principe d'Aide à la nation", a estimé le président de la fédération liégeoise du PS, Willy Demeyer.

"Contrairement aux années précédentes, nous allons demander aux Villes qui sollicitent nos infrastructures de verser quelques euros supplémentaires afin de payer l'eau et l'électricité", explique Tony Langone, porte-parole du ministère de la Défense. Concrètement, pour chaque local militaire qui accueillera les sans-abri, un montant journalier de 7 euros sera demandé à la collectivité. "Je regrette cette décision unilatérale de la Défense car elle symbolise son envie de rompre avec le principe d'Aide à la nation", a estimé le président de la fédération liégeoise du PS, Willy Demeyer.