Pour le député N-VA, on a "inversé l'ordre logique des choses". Habituellement, "on se prononce d'abord sur les investissements à effectuer durant les prochaines années, puis, en fonction de la décision, on applique le plan de transport", a-t-il expliqué. En l'espèce, il qualifie les choix d'"inacceptables" pour la N-VA. (Belga)

Pour le député N-VA, on a "inversé l'ordre logique des choses". Habituellement, "on se prononce d'abord sur les investissements à effectuer durant les prochaines années, puis, en fonction de la décision, on applique le plan de transport", a-t-il expliqué. En l'espèce, il qualifie les choix d'"inacceptables" pour la N-VA. (Belga)