L'intervention des forces de l'ordre est au centre de nombreuses critiques quant à la proportionnalité des moyens déployés face à des manifestants non violents et à la gratuité de certains gestes posés par des policiers.

La police a annoncé l'ouverture d'une enquête pour évaluer l'intervention policière.

"Les questions concernant le service d'ordre de la Ville de Bruxelles relèvent de la compétence du bourgmestre, qui doit réfléchir à la prévention de ce genre d'incidents", a rappelé Pieter De Crem (CD&V).

"Un rapport a été demandé au centre de crise. Les forces de l'ordre ont agi de manière très professionnelle. Nous disposons d'un corps de police excellent." Selon le ministre de l'Intérieur, l'action était "prévue et planifiée de longue date" par les manifestants.

Toute manifestation est interdite dans la zone neutre à Bruxelles, périmètre dans lequel se trouvent le Parlement et le Palais royal.