La vente aux enchères, qui s'est déroulée en ligne, un créneau que Sotheby's souhaite développer depuis la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus, s'est achevée par l'adjudication de 188 créations de l'artiste espagnol - dessins, céramiques et même des palettes utilisées pour exécuter des toiles célèbres - pour un total 4,8 millions de livres (6,1 millions d'euros). La céramique des années 1950 "Grand vase aux femmes nues" a raflé la mise la plus élevée, 435.000 livres (482.000 euros). En tout, plus de 200 objets étaient proposés à la vente, dont une soixantaine issus de la collection personnelle de la petite-fille de l'artiste, Marina Picasso, le reste provenant de collectionneurs divers. Sotheby's a rouvert ses portes au public lundi, à l'instar des autres commerces "non essentiels" au Royaume-Uni. Mais cette vente en ligne consacrée à Picasso, comme les autres enchères organisées pendant le confinement, marque le virage opéré par la multinationale, pandémie oblige : elle a accéléré le développement de supports numériques, comme des catalogues interactifs en réalité augmentée. (Belga)

La vente aux enchères, qui s'est déroulée en ligne, un créneau que Sotheby's souhaite développer depuis la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus, s'est achevée par l'adjudication de 188 créations de l'artiste espagnol - dessins, céramiques et même des palettes utilisées pour exécuter des toiles célèbres - pour un total 4,8 millions de livres (6,1 millions d'euros). La céramique des années 1950 "Grand vase aux femmes nues" a raflé la mise la plus élevée, 435.000 livres (482.000 euros). En tout, plus de 200 objets étaient proposés à la vente, dont une soixantaine issus de la collection personnelle de la petite-fille de l'artiste, Marina Picasso, le reste provenant de collectionneurs divers. Sotheby's a rouvert ses portes au public lundi, à l'instar des autres commerces "non essentiels" au Royaume-Uni. Mais cette vente en ligne consacrée à Picasso, comme les autres enchères organisées pendant le confinement, marque le virage opéré par la multinationale, pandémie oblige : elle a accéléré le développement de supports numériques, comme des catalogues interactifs en réalité augmentée. (Belga)