La CWApE vient de rendre son avis et celui-ci stipule en effet "qu'un report ou une exonération du tarif prosumer ne serait pas conforme aux objectifs tarifaires, serait confronté à d'importants obstacles juridiques et impacterait négativement et injustement les citoyens qui n'ont pas de panneaux photovoltaïques". En novembre, le gouvernement wallon avait adopté un avant-projet de décret censé ouvrir la voie à un report de 5 ans, tel que prévu dans la déclaration de politique régionale, mais le texte stipulait seulement que la décision du régulateur wallon ne devait pas avoir d'incidence négative significative sur les prix. Sans surprise, la CWApE a donc confirmé sa volonté de mettre en oeuvre le tarif prosumer dès le mois prochain, ce qui conduira à une hausse de la facture énergétique des détenteurs de panneaux photovoltaïques comprise entre 234 et 346 euros par an pour une installation de 3,5 KWe, selon L'Echo. Le gouvernement wallon, lui, attend encore l'avis du Conseil d'Etat, où son avant-projet de décret a également été envoyé. Ce dernier ne devrait toutefois pas changer la donne, la CWApE étant compétente en matière de tarifs. (Belga)

La CWApE vient de rendre son avis et celui-ci stipule en effet "qu'un report ou une exonération du tarif prosumer ne serait pas conforme aux objectifs tarifaires, serait confronté à d'importants obstacles juridiques et impacterait négativement et injustement les citoyens qui n'ont pas de panneaux photovoltaïques". En novembre, le gouvernement wallon avait adopté un avant-projet de décret censé ouvrir la voie à un report de 5 ans, tel que prévu dans la déclaration de politique régionale, mais le texte stipulait seulement que la décision du régulateur wallon ne devait pas avoir d'incidence négative significative sur les prix. Sans surprise, la CWApE a donc confirmé sa volonté de mettre en oeuvre le tarif prosumer dès le mois prochain, ce qui conduira à une hausse de la facture énergétique des détenteurs de panneaux photovoltaïques comprise entre 234 et 346 euros par an pour une installation de 3,5 KWe, selon L'Echo. Le gouvernement wallon, lui, attend encore l'avis du Conseil d'Etat, où son avant-projet de décret a également été envoyé. Ce dernier ne devrait toutefois pas changer la donne, la CWApE étant compétente en matière de tarifs. (Belga)