Plus de 300.000 personnes ont dû fuir leurs domiciles depuis jeudi à cause du typhon, et environ 18.000 étaient encore réfugiées dans des abris vendredi après-midi, selon l'Agence nationale des catastrophes naturelles des Philippines. Le typhon a interrompu les communications dans certaines zones et arraché les toits des bâtiments. L'agence nationale des catastrophes a confirmé vendredi qu'une personne avait été tuée dans la province de Bukidnon (nord). La police de la province du Negros Occidental (centre), a pour sa part fait état de quatre morts, dont un homme âgé écrasé par sa maison sur laquelle est tombé un arbre. Le typhon Rai s'approchait vendredi après-midi du nord de l'île de Palawan, destination touristique populaire. Il devait s'éloigner dans la nuit de vendredi à samedi et passer au-dessus de la mer de Chine méridionale, en direction du Vietnam. "Nous commençons seulement à avoir une vision globale de la situation, mais il est clair que la dévastation est très répandue", a déclaré Alberto Bocanegra, chef de la Croix Rouge et du Croissant Rouge aux Philippines. Rai était qualifié de "super-typhon" - l'équivalent d'un ouragan de catégorie 5 aux Etats-Unis - lorsqu'il a touché terre jeudi, sur l'île touristique de Siargao, accompagné de vents de 195km/h. Vendredi, la vitesse du vent s'était abaissée à 155km/h, a annoncé l'Agence météorologique des Philippines. L'Agence nationale des catastrophes a souligné qu'il était trop tôt pour déterminer l'étendue des dommages à travers le pays. "Les dégâts n'ont pas été aussi importants que ceux provoqués précédemment par des typhons de même force", a cependant déclaré Casiano Monilla, administrateur adjoint des opérations, lors d'un briefing. Rai est un typhon particulièrement tardif dans la saison. La plupart des cyclones tropicaux dans l'océan Pacifique se forment entre juillet et octobre. Les scientifiques préviennent depuis longtemps que les typhons deviennent de plus en plus puissants, se renforçant à mesure que le réchauffement climatique provoqué par l'homme s'accélère. Les Philippines, considérées comme un des pays les plus vulnérables au réchauffement climatique, sont frappées chaque année par une vingtaine de typhons qui sèment souvent la destruction parmi les habitations, les récoltes et les infrastructures dans des régions déjà très pauvres. Le cyclone le plus meurtrier jamais enregistré aux Philippines est le "super-typhon" Haiyan, qui a fait plus de 7.300 morts ou disparus en 2013. (Belga)

Plus de 300.000 personnes ont dû fuir leurs domiciles depuis jeudi à cause du typhon, et environ 18.000 étaient encore réfugiées dans des abris vendredi après-midi, selon l'Agence nationale des catastrophes naturelles des Philippines. Le typhon a interrompu les communications dans certaines zones et arraché les toits des bâtiments. L'agence nationale des catastrophes a confirmé vendredi qu'une personne avait été tuée dans la province de Bukidnon (nord). La police de la province du Negros Occidental (centre), a pour sa part fait état de quatre morts, dont un homme âgé écrasé par sa maison sur laquelle est tombé un arbre. Le typhon Rai s'approchait vendredi après-midi du nord de l'île de Palawan, destination touristique populaire. Il devait s'éloigner dans la nuit de vendredi à samedi et passer au-dessus de la mer de Chine méridionale, en direction du Vietnam. "Nous commençons seulement à avoir une vision globale de la situation, mais il est clair que la dévastation est très répandue", a déclaré Alberto Bocanegra, chef de la Croix Rouge et du Croissant Rouge aux Philippines. Rai était qualifié de "super-typhon" - l'équivalent d'un ouragan de catégorie 5 aux Etats-Unis - lorsqu'il a touché terre jeudi, sur l'île touristique de Siargao, accompagné de vents de 195km/h. Vendredi, la vitesse du vent s'était abaissée à 155km/h, a annoncé l'Agence météorologique des Philippines. L'Agence nationale des catastrophes a souligné qu'il était trop tôt pour déterminer l'étendue des dommages à travers le pays. "Les dégâts n'ont pas été aussi importants que ceux provoqués précédemment par des typhons de même force", a cependant déclaré Casiano Monilla, administrateur adjoint des opérations, lors d'un briefing. Rai est un typhon particulièrement tardif dans la saison. La plupart des cyclones tropicaux dans l'océan Pacifique se forment entre juillet et octobre. Les scientifiques préviennent depuis longtemps que les typhons deviennent de plus en plus puissants, se renforçant à mesure que le réchauffement climatique provoqué par l'homme s'accélère. Les Philippines, considérées comme un des pays les plus vulnérables au réchauffement climatique, sont frappées chaque année par une vingtaine de typhons qui sèment souvent la destruction parmi les habitations, les récoltes et les infrastructures dans des régions déjà très pauvres. Le cyclone le plus meurtrier jamais enregistré aux Philippines est le "super-typhon" Haiyan, qui a fait plus de 7.300 morts ou disparus en 2013. (Belga)