"Le cabinet du président a envoyé un texto pour confirmer qu'il s'agit de représailles d'Abou Sayyaf. A la municipalité, nous traitons cette affaire comme des représailles d'Abou Sayyaf", a déclaré Sara Duterte, maire de Davao et fille du président philippin, sur la chaîne CNN Philippines. (Belga)

"Le cabinet du président a envoyé un texto pour confirmer qu'il s'agit de représailles d'Abou Sayyaf. A la municipalité, nous traitons cette affaire comme des représailles d'Abou Sayyaf", a déclaré Sara Duterte, maire de Davao et fille du président philippin, sur la chaîne CNN Philippines. (Belga)