Après une campagne outrancière au cours de laquelle il a promis de tuer des milliers de criminels, le maire de la grande ville de Davao (sud) disposait de 5,84 millions de voix d'avance sur son rival le plus proche, alors que moins de 12% des bulletins restaient à dépouiller, selon le PPCRV, organisme de contrôle des élections de l'Eglise catholique, accrédité par le gouvernement pour compiler les résultats. (Belga)

Après une campagne outrancière au cours de laquelle il a promis de tuer des milliers de criminels, le maire de la grande ville de Davao (sud) disposait de 5,84 millions de voix d'avance sur son rival le plus proche, alors que moins de 12% des bulletins restaient à dépouiller, selon le PPCRV, organisme de contrôle des élections de l'Eglise catholique, accrédité par le gouvernement pour compiler les résultats. (Belga)