Arthur Lascanas, qui était entouré de trois avocats connus pour défendre les droits de l'Homme, s'est effondré en larmes pendant une conférence de presse où il a énuméré une série de meurtres commis à Davao, grande ville du sud de l'archipel. Il a accusé M. Duterte d'avoir commandité ces assassinats, soit pour éliminer l'opposition, soit pour combattre la criminalité. L'ex-policier a raconté qu'il avait même tué ses deux frères impliqués dans le trafic de drogue par "loyauté aveugle" envers M. Duterte et contre rémunération. "Qu'on les enterre ou qu'on les jette à la mer, on était toujours payés par le maire Rody Duterte". Le président a été accusé maintes fois d'avoir dirigé un escadron de la mort à la mairie de Davao qu'il a dirigée pendant plus de 20 ans. Dans toutes les Philippines, il a décrété une guerre sanglante à la drogue qui a fait des milliers de morts depuis son entrée en fonctions fin juin. (Belga)

Arthur Lascanas, qui était entouré de trois avocats connus pour défendre les droits de l'Homme, s'est effondré en larmes pendant une conférence de presse où il a énuméré une série de meurtres commis à Davao, grande ville du sud de l'archipel. Il a accusé M. Duterte d'avoir commandité ces assassinats, soit pour éliminer l'opposition, soit pour combattre la criminalité. L'ex-policier a raconté qu'il avait même tué ses deux frères impliqués dans le trafic de drogue par "loyauté aveugle" envers M. Duterte et contre rémunération. "Qu'on les enterre ou qu'on les jette à la mer, on était toujours payés par le maire Rody Duterte". Le président a été accusé maintes fois d'avoir dirigé un escadron de la mort à la mairie de Davao qu'il a dirigée pendant plus de 20 ans. Dans toutes les Philippines, il a décrété une guerre sanglante à la drogue qui a fait des milliers de morts depuis son entrée en fonctions fin juin. (Belga)