"L'enquête initiale a révélé que cette explosion provenait d'une motocyclette équipée d'(un engin explosif improvisé)", selon le rapport. Une deuxième explosion s'est produite environ une heure plus tard devant une banque dans une rue voisine alors que les forces de sécurité étaient toujours occupés sur le site du premier incident. Une femme kamikaze s'est fait exploser alors qu'un soldat l'empêchait d'entrer dans la zone bouclée, selon une source de sécurité. Les deux attaques ont tué sept soldats, six civils et un policier, selon le bureau d'information du gouvernement provincial de Sulu. Sulu est un bastion du groupe terroriste Abu Sayyaf, soupçonné de certaines des pires attaques terroristes aux Philippines, ainsi que pour des enlèvements contre rançon et des décapitations. Mundi Sawadjaan, un expert en bombes du groupe terroriste Abu Sayyaf, est soupçonné d'avoir organisé ces attaques, selon le général de division Corleto Vinluan, un commandant militaire régional. (Belga)

"L'enquête initiale a révélé que cette explosion provenait d'une motocyclette équipée d'(un engin explosif improvisé)", selon le rapport. Une deuxième explosion s'est produite environ une heure plus tard devant une banque dans une rue voisine alors que les forces de sécurité étaient toujours occupés sur le site du premier incident. Une femme kamikaze s'est fait exploser alors qu'un soldat l'empêchait d'entrer dans la zone bouclée, selon une source de sécurité. Les deux attaques ont tué sept soldats, six civils et un policier, selon le bureau d'information du gouvernement provincial de Sulu. Sulu est un bastion du groupe terroriste Abu Sayyaf, soupçonné de certaines des pires attaques terroristes aux Philippines, ainsi que pour des enlèvements contre rançon et des décapitations. Mundi Sawadjaan, un expert en bombes du groupe terroriste Abu Sayyaf, est soupçonné d'avoir organisé ces attaques, selon le général de division Corleto Vinluan, un commandant militaire régional. (Belga)